Bienvenu

  « Chercher à rester debout et stable dans un univers qui change constamment, sans comprendre ce qui ne change pas, c’est passer à côté de l’essentiel », disait Cheng Man-ching....

 

Long River Tai Chi Toulouse est une école de Tai Chi Chuan animée par Dorian Shaw, élève de Wolfe Lowenthal professeur principal et fondateur de l'école Long River USA, lui-même élève de Cheng Man Ching. 

Dans notre école, nous apprenons la forme Yang courte 37 pas, adaptée par le Professeur Cheng Man Ching, élève de Yang Cheng Fu. Il faut compter environ un ou deux ans pour apprendre la chorégraphie de notre forme.  

Une fois la forme apprise, nous évoluons graduellement pour inclure les quatre autres pratiques de l’école Long River tout en continuant à corriger et affiner la forme à mains nues. Ces quatre pratiques sont : la Poussée de Mains codifiée (pieds fixes), le Da Lu (pieds mobiles), la forme d’épée et l’escrime.

Notre école fonctionne sous forme associative, et prend le relais du « Tao de Midi », créé en 2008. Cette nouvelle structure se met en place suite à notre intégration dans le collectif international des écoles qui partagent l’enseignement de Wolfe Lowenthal, élève direct de Cheng Man Ching. Les écoles Long River sont présentes aux Etats-Unis, en Ecosse, Espagne, République Tchèque, France et aux Pays-Bas.

 

Poème et dédicace de Cheng Man Ching

Que la joie qui est éternelle emplisse cette salle. Non la joie d’un somptueux festin, qui s’éclipse alors même que nous quittons la table ; ni celle que la musique apporte – tout cela n’a qu’un temps. Beauté et beau visage sont comme des fleurs, qui fleurissent un temps, puis meurent. Même notre jeunesse rapidement s’éclipse et n’est plus.

Non, la félicité constante n’est pas là, ni parmi les trois joies de Jung Kung. Nous pouvons tout aussi bien les oublier, car le sens de la joie à laquelle je pense en est à des années lumière.

C’est la joie qui fait croître continuellement, qui aide à développer en nous et chez les autres les talents et aptitudes avec lesquels nous sommes nés – les dons du ciel aux mortels. Celle qui redonne vigueur à l’épuisé et jeunesse à ce qui décline, nous permettant alors de chasser la maladie et la souffrance. 

Que la vraie tendresse et le rassemblement joyeux demeurent en cette salle. Corrigeons ici nos erreurs passées et perdons le souci de soi. Avec la constance des planètes dans leur cours ou celle du dragon dans son sentier drapé de nuages, entrons au pays de la santé et marchons toujours en ses frontières.

Fortifions-nous contre la faiblesse et apprenons à être autonome, sans défaillir même un seul instant. Alors notre résolution deviendra l’air lui-même que nous respirons, le monde où nous vivons ; alors nous serons aussi joyeux qu’un poisson dans des eaux cristallines. Voilà la joie éternelle, celle qui nous accompagnera jusqu’à la fin de nos jours. Et dites-moi, si vous le pouvez, quelle plus grande félicité la vie peut-elle accorder ?  

Dédicace de Maître Cheng Man-ch’ing pour son école new-yorkaise, baptisée « La salle de la Joie ».

 

Traduit de l'anglais par Elodie Fuchs et Dorian Shaw.